Signer la pétition

La pétition lancée le 1er juin 2017 vise à interpeller les élus afin que ceux-ci donne suite à la Politique À part entière en adoptant un programme de financement provincial permettant à toutes les régions du Québec de se doter de services structurés d’accompagnement et de soutenir le modèle montréalais prêt à être mis en œuvre. En voici le libellé :

PÉTITION de PIMO avec la Table accompagnement de Montréal

Attendu que :

  • Plusieurs milliers de Québécois sont confinés à domicile faute d’accompagnement :
    • En 2010-2011, près de 84 000 Québécois ont affirmé ne pas avoir reçu l’aide nécessaire pour aller à leur rendez-vous ou faire des visites d’amitié et environ 420 000 ont rencontré des difficultés telles que leur participation sociale en a été fortement perturbée (réf. Enquête québécoise sur les limitations d’activités, les maladies chroniques et le vieillissement).
  • La Politique gouvernementale À part entière reconnaît la nécessité de rendre accessibles, aux personnes handicapées et à leur famille, des services structurés d’accompagnement partout au Québec.
  • Un modèle d’offre de service en accompagnement, combinant les services du réseau bénévole et les services d’accompagnateurs salariés de PIMO, a été développé et expérimenté avec succès à Montréal.
  • L’offre de services en accompagnement actuelle est nettement insuffisante.
  • Les besoins en accompagnement sont appelés à croître avec le vieillissement de la population.
  • Les familles et proches aidants sont déjà débordés.
  • Le bénévolat ne peut répondre à la totalité des besoins.
  • Le gouvernement a fait le choix du maintien à domicile.

Nous demandons :

Un programme de financement provincial permettant à toutes les régions du Québec de se doter de services structurés d’accompagnement ET de soutenir le modèle montréalais prêt à être mis en œuvre.

L’appui de la population pendant cette année est très importante car PIMO ne bénéficiera plus de l’appui de Centraide qui lui permettait d’investir des efforts dans la promotion de l’accompagnement. Par la suite, il sera plus difficile de convaincre l’État d’investir dans l’accompagnement. Aussi, seuls ceux qui en ont les moyens pourront se payer des services d’accompagnement. Les autres, nombreux, resteront confinés à domicile. Est-ce cela que nous voulons comme société ?

Nous vous invitons à signer et faire signer la feuille de pétition et à nous la faire parvenir par la poste. En fin février 2018, la pétition sera publiée sur le site de l’Assemblée nationale du Québec pendant trois mois (durée maximale). Il sera important de diffuser le message et d’inviter tous vos contacts à signer cette pétition.

Pétition :

Appuyez-nous en signant la pétition. Pour la signer, vous devez l’imprimer, la signer et la retourner par courrier à PIMO au 215-2030 boulevard Pie-IX, Montréal, QC H1V 2C8.

Télécharger la pétition

À compter du 1er mars 2018, la pétition sera accessible en ligne sur le site de l’Assemblée nationale du Québec.